Dans les Vosges du Sud...

Nos actualités

#160ansdistilleriedevoille – flashback #8 : nos spécialités

En 160 ans, on en a vendu des bouteilles … et de toutes sortes !! Chaque période a eu son produit-phare. Retour en arrière sur les spécialités maison à travers les époques …

A l’origine, Xavier Devoille ne distillait que les fruits récoltés localement, c’est-à-dire principalement des fruits à noyau : prunes, mirabelles, questches… et cerises, bien évidemment. Le Kirsch est alors la principale production. Xavier Devoille avait aussi une petite activité de négoce de marc. C’étaient les seuls produits commercialisés jusqu’à la fin des années 1800. Puis Paul Devoille, son fils, le rejoint et décide de répondre à la demande colossale de la clientèle à l’égard de la Fée Verte.

En effet, Paul Devoille s’est lancé dans la distillation d’absinthe à partir de 1899, peut-être un peu avant, répondant à une demande extrêmement forte des consommateurs de l’époque. La production d’absinthe a permis un réel essor des distilleries de Fougerolles autour des années 1900. On le sait peu, mais Fougerolles produisait environ 16 % de l’absinthe consommée en France. L’absinthe représentait plus de la moitié du chiffre d’affaire des distilleries de Fougerolles. C’est considérable. Chaque jour, des trains remplis d’absinthe et eaux de vie quittaient la gare de Fougerolles pour la France entière, voire des destinations plus lointaines telles que l’Algérie. C’était une activité économique extrêmement importante à l’époque.

Puis l’absinthe a été interdite en 1915, accusée de rendre fou et de mille autres maux... Il a alors fallu se réorganiser, apprendre à faire sans l’absinthe. Plusieurs distilleries ont dû fermer leurs portes, de même que d’autres entreprises dont l’activité dépendait de celle des distilleries : tonnellerie, vannerie, fabrique de bonbonnes…

Plus tard, en 1956, Raymond Gouttefroy qui a succédé à son beau-père Paul Devoille obtient le droit de distiller de la Framboise. Ça parait incroyable, mais jusqu’à cette année-là, les distillateurs français n’avaient pas le droit de distiller la framboise. Dans le même temps, il met au point la première recette de liqueur de l’entreprise : la Doulce France. Il s’agit d’une liqueur de Framboise à la fine Champagne.

C’est le produit-phare de la maison à la fin des années 1950. D’ailleurs le personnel pose fièrement pour une photo à l’occasion de la première exportation de la distillerie, vers le Canada en 1957. Un événement !!

gamme eaux de vie et liqueurs dans les années 1980   gamme de crèmes années 1990

Puis en 1960, Raymond Gouttefroy, décidément très actif, obtient le droit de distiller de la Poire William, que les distillateurs français n’étaient pas autorisés à distiller jusque là. Quand on pense que c’est aujourd’hui une des eaux de vie préférées des Français… Une grande avancée pour tous les distillateurs français.

Nous sommes dans les années 1960. Les Français consomment régulièrement des eaux de vie. Et les Françaises, alors ? Ces dames revendiquent elles aussi le plaisir de déguster des alcools. Parfois des eaux de vie, mais plus souvent des liqueurs ou des apéritifs. Les années 1960-1970 voient le développement de quelques liqueurs : poire, mirabelle. Ce sont des liqueurs digestives, peu sucrées, généralement à 35% vol. Cette gamme se développe sous l’impulsion de Jacques Veillet, le gendre de Raymond Gouttefroy.

C’est aussi à ce moment qu’apparait le fameux Guignolet-Kirsch, véritable apéritif national à cette période. Il est réalisé à partir des cerises de type Guigne. Ça tombe bien ; Fougerolles possède un terroir propice à la culture de cerisiers de la famille des guignes. Le Guignolet-Kirsch rejoint très vite le Kirsch au titre des spécialités incontournables du village.

Au cours des années 80, la gamme des eaux de vie s’élargit. Tout le monde connait le Kirsch, la Framboise, la Mirabelle ou la Prune. Mais qui a déjà dégusté une eau de vie de fraise, de houx, de cumin ou d’églantine ? Sous l’impulsion de René de Miscault, nait une nouvelle gamme d’eaux de vie et spiritueux rares qui éveille la curiosité. Des saveurs nouvelles qui séduisent les clients.

Au milieu des années 1990 nait La Vieille Poire, une des grandes spécialités de la maison aujourd’hui encore. Il s’agit d’une eau de vie de Poire William vieillie pendant environ 2 ans en bonbonnes de verre, sous les toits, dans nos greniers, puis pendant environ 2 ans en fûts. Là, elle va acquérir sa teinte délicatement ambrée et des saveurs boisées particulières. Etant la grande spécialité de la distillerie Paul Devoille à cette époque, on décide de la présenter en carafe, dans un modèle appelé Athéna. Un quart de siècle plus tard, la Vieille Poire ® en carafe Athéna est toujours disponible, avec la même étiquette qu’à l’origine. Et elle fait toujours partie de nos incontournables !

Durant les années 1990, le développement d’une gamme de crèmes de fruits a beaucoup contribué à la diversification de la production afin de répondre à une demande croissante de la part de la clientèle féminine. Mûre, cassis, mirabelle, framboise… des parfums traditionnels et qui connaissent un grand succès et permettent de conquérir une nouvelle clientèle, plus féminine et plus jeune.

En 1997, Hugues de Miscault décide d’innover et de créer un nouveau produit : la Crème de Cerises Noires. Réalisée à partir de plusieurs variétés de cerises, dont des variétés cueillies à la main à Fougerolles, elle connait un succès immédiat et devient très vite le produit emblématique de la distillerie Paul Devoille. Aujourd’hui encore, c’est LA grande spécialité de la maison. De même que Dijon a sa crème de Cassis, Fougerolles a sa Crème de Cerises Noires Paul Devoille. A consommer soit nature bien fraiche, soit en association avec un Vin blanc sec, un Crémant ou un Champagne.

A la fin des années 1990, un règlement européen passé totalement inaperçu avait assoupli la loi d’interdiction de l’absinthe datant de 1915. Au cours des derniers mois de 1999, en cette fin de millénaire, Hugues de Miscault décide de s’intéresser très sérieusement à la question et réfléchi à la possibilité de se lancer dans l’absinthe, après 85 ans d’interdiction.

Mais c’est une longue histoire… Nous en parlerons dans un prochain flashback « spécial absinthe ».

Vous l’aurez compris, l’histoire d’une entreprise se vit aussi à travers l’histoire de ses produits. C’est grâce à une innovation permanente que la distillerie Paul Devoille continue d’écrire son histoire, depuis 160 ans maintenant. Cette remise en question de chaque instant, cette écoute de nos clients et cette ouverture sur le monde nous permettent de progresser chaque jour. Mais c’est aussi Vous, Chers Clients et Amis, qui contribuez à ce développement grâce à vos remarques et demandes. Pour tout cela, nous vous disons simplement MERCI !

La Vieille Poire  spécialités à base de cerises de Fougerolles

Retrouvez-nous

Adresse

7-9 rue des Moines Hauts
70220 FOUGEROLLES
FRANCE

+33 (0)3 84 49 10 66
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Magasin

Du lundi au vendredi :
8h -12h et 13h30 - 18h
Samedi et dimanche :
10h -12h et 14h - 18h
(sauf janvier, du lundi au vendredi uniquement)

Boutique en ligne


Frais de port offerts dès 200 €, livraison rapide,
en France métropolitaine uniquement.

Suivez-nous

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Mentions légales

Désolé

Désolé, vous devez certifier avoir l'âge légal requis par la législation sur l'alcool dans votre pays de résidence pour continuer.

Sorry

You must be of the legal age required to visit this website, as stipulated by the laws on alcohol in your country of residence.

Entschuldigung

Entschuldigung, Sie müssen bestätigen, dass Sie das in Ihrem Wohnsitzland gesetzlich vorgeschriebene Mindestalter haben, um fortzufahren.